[NOSO] Alice Nkom ‹‹ Paul Biya porte la responsabilité de la crise anglophone ››

La militante des droits humains, Alice Nkom a accusé le président Paul Biya d’être responsable de la crise qui sévit dans les régions anglophones du Cameroun. Dans le cadre de la visite d’Emmanuel Macron au Cameroun, l’avocate Alice Nkom s’est confiée à DW sur les sujets phares qui n’ont pas fait objet de discussions entre Paul Biya et son hôte français. Réagissant à la guerre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, la lauréate du Prix Amnesty des droits de l’homme de 2013 a accusé le chef de l’Etat camerounais d’être responsable de la crise anglophone. «Alice Nkom a ainsi déclaré que le président camerounais porte une grande part de responsabilité dans la guerre qui frappe le NOSO (Nord-Ouest et Sud-Ouest) car c’est lui le « chef suprême des armées qui envoie les militaires au NOSO. Par conséquent, elle pense que c’est à lui d’arrêter cette guerre», a rapporté le média allemand. Sur ce sujet épineux, Emmanuel Macron avait déclaré que la régionalisation demeure une solution à cette crise. « Je demeure convaincu que la régionalisation demeure la réponse à la crise qui affecte le Cameroun dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest et que c’est par ce processus politique de dialogue, de réforme, qu’une résolution durable pourra être trouvée« , avait-il déclaré. Le conflit dans les régions anglophones qui date de 2016 s’est mué en véritable rébellion. Les forces gouvernementales et les séparatistes anglophones s’affrontent, créant de nombreux dommages collatéraux et poussant des civils à fuir ces régions. Des ONG dont Amnesty International et Human Rights Watch ne cessent d’appeler à une résolution pacifique du conflit.