[Économie]le Cameroun veut digitaliser son service postal

Le secteur postier camerounais a besoin de migrer vers la digitalisation. C’est du moins le message véhiculé par la ministre des Postes et Télécommunications cette semaine à Yaoundé. La digitalisation du service postal en gestation Moderniser la poste. C’est l’engagement du gouvernement camerounais envers les opérateurs aussi publics que privés de ce secteur. Ceci à travers la migration vers la modernisation et la digitalisation de leurs services. C’est dans cette mouvance que le ministre des Postes et télécommunications (Minpostel), Minette Libom Li Likeng a présidé la cérémonie de lancement le 11 octobre 2022 à Yaoundé, des travaux visant à numériser les services de messagerie postale. Dans son allocution de circonstance, Minette Libom Li Likeng a précisé que « dans la poursuite du processus d’assainissement postal, il s’agit d’apporter un accompagnement idoine aux nombreux opérateurs postaux encore en difficulté pour le plein épanouissement de leurs activités. Il s’agit également d’engager les entreprises privées postales dans la voie de la digitalisation ainsi que dans le développement des services postaux innovants, pour accroître leurs performances ». Selon Ecomatin, après un état des lieux de l’opération d’assainissement du marché postal, puis des échanges sur l’accompagnement que les opérateurs souhaitent obtenir du gouvernement camerounais pour le développement de leurs activités, les opérateurs postaux privés ont relevé plusieurs contraintes notamment : – la capacité de production inappropriée, la faible interconnexion des réseaux, la difficulté à disposer en temps réel des données statistiques dans le secteur postal ; la mauvaise qualité de service, l’intégration timide des Technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’offre des produits, le faible taux d’adoption du e-commerce ; l’entrée timide des services innovants dans le secteur postal.