[Économie]la CNPS est disposée à financer la production du blé

Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame, directeur général de cet organisme de prévoyance sociale, a émis quelques pistes de solution, lors d’une interview accordée à l’hebdomadaire Cameroon Business Today du mercredi 6 juillet 2022. En 2020, le Cameroun a importé 860 000 tonnes de blé. Selon les prévisions, ce chiffre devrait connaitre une hausse de 30 000 tonnes en glissement annuel. Le ministère en charge du Commerce (Mincommerce) prévoit quant à lui, des importations massives de blé évaluées à 900 000 tonnes en 2022. C’est dans ce contexte que la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS), dit être disposée à financer la production de blé au Cameroun. « Nous sommes prêts à le faire. S’il y a un grand projet de production de blé par exemple, nous allons nous y lancer avec beaucoup d’entrain, dès lors que le président de la République nous le demande. Nous le faisons d’ailleurs dans d’autres domaines avec enthousiasme » précise Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame, directeur général de la CNPS dans son interview accordée à l’hebdomadaire Cameroon Business Today (CBT) du mercredi 6 juillet 2022, avant d’ajouter « ce faisant, j’en appelle à ce que nous soyons sollicités pour y contribuer financièrement à une telle initiative ou à tout autre projet de cette nature ». Le directeur général de la CNPS indique d’ailleurs qu’en deux ou trois ans, le Cameroun peut doubler voire quintupler sa production. Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame propose également la promotion des produits locaux. « C’est d’ailleurs en cela qu’il faut saluer l’initiative d’Afreximbank. Nous pouvons donc mobiliser des moyens conséquents pour assurer notre autosuffisance alimentaire et nous imposer sur l’échiquier international » propose le DG de la CNPS. Ainsi, selon les données chiffrées du Centre international du commerce, le Cameroun a dépensé plus de 548 milliards de FCFA pour les importations du blé au cours de la période 2012-2017.