[ÉCONOMIE]ENEO accorde un sursis à l'université de Douala

Malgré un impayé d’1,8 milliard de f CfA, la direction générale de l’entreprise a décidé de rétablir la fourniture de l’énergie électrique au sein de l’institution universitaire pour une durée de deux semaines.C ’est en raison des « grands enjeux que représente la rentrée universitaire sur le bon déroulement de l’année académique 2022 -2023 », que la direction général d’Eneo Cameroon a pris la ré solution de rétablir la fourniture de l’énergie électrique au sein « des quatre sites suspendus de l’Université de Douala ». Seulement, « il s’agit là d’une mesure provisoire, valable pour deux semaines », rapporte une source introduite chez le concessionnaire de concessionnaire de la pro duction, de la distribution et de la vente de l’énergie électrique. Selon les informations de Défis Actuels, l’Université de Douala cumule en effet une dette globale d’1,8 milliards de francs CFA due à Eneo Cameroon au 30 septembre 2022. « La mesure des consommations est essentiellement faite par des compteurs intelligents et communicants. Le risque de mauvaise mesure est quasi nul et il est facile d’expertiser ces consommations », assure un cadre de la direction générale de l’entreprise. Après une première sommation le 22 août dernier, le concessionnaire du service public de l’électricité a lancé une opération de recouvrement forcé auprès de l’institution académique basée dans la capitale économique du pays. Cette opération a notamment consisté en la suspension de la fourniture de l’énergie élec trique dans quatre sites de l’établissement. « Les coupures ont visé près de la moitié des points de livraison, les précautions étant prises pour éviter au maximum les lieux de cours, notamment le campus de PK 17 qui accueille la faculté de sciences et l’école polytechnique », murmure notre informateur. Le de sursis qui vient donc d’être accordé à l’Université que dirige le Pr Magloire Ondoa doit cependant régler sa dette avant la fin des deux semaines en question. « Au cours de ces deux semaines pendant lesquelles Eneo garantie la fourniture de l’énergie électrique à l’université de Douala, elle attend en contrepartie le paiement par l’Université de Douala hormis les ordres de virements déjà encours, de l’intégralité de ses fac tures dues allant du 1er janvier au 31 août 2022 », a écrit Patrick Eeckelers dans une correspondance adressée le 3 octobre 2022 au recteur de l’Université de Douala. « Cette démarche exceptionnelle dit-il, qui est une manifestation pour Eneo de sa bonne foi à voir les étudiants de l’Université de Douala suivre normalement les cours, se veut également être une nouvelle main tendue » à l’institution, ainsi qu’une « porte ouverte aux négociations dont Eneo est fortement parti san ». Le directeur général d’Eneo prévient cependant le recteur : « le non-respect du paiement exigé ainsi que l’absence de tout engagement formel de votre part sur le reste de la dette dans les délais impartis, entrainera à nouveau la suspension de l’université en fourniture d’énergie électrique ».