[Économie]le gouvernement s'engage à soutenir les producteurs locaux de farine

Le ministre camerounais de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey, a déclaré dimanche que le gouvernement soutiendrait les producteurs locaux de farine.Cette déclaration a été annoncée à la radio nationale. M. Ousmane Mey a justifié ce soutien du pays par la volonté d'étendre la nouvelle politique de substitution des importations destinée à une industrie profondément touchée par la pandémie de COVID-19 et exacerbée par la crise en Ukraine. Selon Zoutene Doufene, directeur général de la Planification et de l'Aménagement du territoire, la contribution du gouvernement dans ce domaine consistera à renforcer les infrastructures de base dans les bassins de production, à fixer des normes de qualité et à améliorer le cadre législatif et réglementaire. La Plateforme des promoteurs de farines locales du Cameroun (PROFACAM), un groupe d'opérateurs privés, a été mise en place il y a un mois. Pour une demande annuelle estimée à six millions de tonnes de farine, la PROFACAM entend produire et transformer des ignames, du manioc, du maïs et des pommes de terre suffisants pour approvisionner le marché local. Le Cameroun a importé 860.000 tonnes de blé en 2020 pour un coût de 156 milliards de francs CFA (environ 230,4 millions de dollars américains), d'après les données du ministère du Commerce.